Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 10:00

Kriss Embid et Nicolas Mazquiaran ne sont jamais montés sur les podiums nationaux. Ils furent pourtant les premiers de mes élèves à atteindre un niveau de pratique remarquable. Je ne dis pas là qu'ils étaient vraiment exceptionnels, mais juste qu'en leur temps, on les a remarqués... Or, à partir du moment où l'on attire le regard pour de bonnes raisons, on devient un exemple.

 

Derrière eux, générations après générations, les champions se sont succèdés et aujourd'hui on aurait tendance à ne plus trouver ça remarquable. Ce qui est regrettable. Si celui qui est cencé briller perd son aspect remarquable, il perd aussi son exemplarité et n'inspire plus ce qui suivent. A partir de là, on court le risque que le groupe entier décline.

 

Pour moi, qui suis éducateur entraîneur sportif, un véritable champion doit donc être avant tout un exemple. Par ses performances, par son comportement, par son charisme et sa capacité à inspirer les autres. On oublie donc Lance Armstrong, Samir Nacri, Yann M'Villa et conçorts ! On pleure longuement sur l'image brisé de nos Handballeurs et on savoure encore un peu plus la bouffée d'oxygène apportée par nos nageurs. En espérant que nos Karatékas soient à la hauteur dès demain !

 

Est-ce que nos jeunes footballeurs se comporteraient mieux si Zizou avait pris sur lui et donné une seconde coupe du monde à la France ? Après n'avoir pas répondu aux provocations de Materazzi, puis tiré un ultime pénalty - poteau rentrant évidemment ! Difficille à dire mais ce qui est sûr, c'est que la statue qui immortalise ce qui est devenu "le" geste de sa carrière donne une drôle d'image de ce champion hors norme... Elle a forcément eu des répercussions sur les comportements de ceux pour qui il était un modèle.

 

Chacun à notre niveau, nous devons essayer de faire en sorte que le sport ne perde pas totalement sa valeur d'exemplarité. Tout simplement en se donnant de tout son coeur à l'entraînement, en dépassant ses limites, en s'accrochant aux autres dans la bonne humeur, la convivialité, le respect des règles et d'autrui... Quant à notre responsabilité, elle est proportionnelle à notre niveau d'excellence, d'expérience, de jeu, de rayonnement et de médiatisation !

 

Zizou.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lurbeltz 22/11/2012 17:21


Je te rejoins complètement... Tu parles du sport, mais en société c'est pareil. J'ai pensé à l'exemplarité quant j'ai entendu que le gouvernement voulait relancer la morale à l'école. Laïque, la
morale, mais une morale laïque, c'est toujours de la morale. Que vas-tu dire, en matière de morale, à un gamin dont les parents viennent de divorcer, qui n'a jamais connu que les immeubles comme
décor, qui n'ont jamais vu une poule, la mer, une vache, un pré, dont la mère ou le père sont au chomage et qu'ils ne sont pas en capacité de payer la cantine du cadet... Quelle morale pourra
faire quelque chose pour expliquer au gamin qu'il doit prendre tout ça très très bien, qu'il doit filer droit, être poli, dire bonjour à la dame... Non dans ce cas là, il n'y a que l'exemplarité
des gens qui l'entourent, les enseignants, les éducateurs, les animateurs, dont le boulot est énorme. Et là je reprendrais la phrase de Léo Ferré qui disait : "ce qu'il y a d'ememrdant dans la
morale, c'est que c'est toujours la morale des autres". Continue comme ça gars, t'es un chef !

Présentation

  • : Blog perso de René Castel - Educateur Entraîneur Sportif en Natation et Karaté. Humour, opinions et autres digressions...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories