Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 10:00

Alors ça, c'était le débat de l'été ! Maintenant que le SAM-Natation commence à jouer les breloques, Filou a eu bien des explications avec les uns et les autres... Et au fond, on est bien heureux nous aussi de devoir expliquer que ces bouts de métal, qu'on est si contents de retrouver, seraient encore meilleurs en chocolat !

 

Le système de classement à trois médailles s'est imposé au monde entier. Génial outil de médiatisation, fixant la frontière des bons et des mauvais résultats... Sauf qu'absence de médaille ne veut pas forcément dire compétition ratée. Et à contrario, une médaille, si elle flatte l'égo du compétiteur et de son entourage ne vaut parfois pas grand chose en regard de la performance de l'athlète !...

 

Parce qu'un jour un imbécile (ou un génie, les deux sont souvent très proches) a décrété qu'on remettrai une médaille d'or au premier, une d'argent au second et une de bronze au troisième, le sport est devenu une réplique des jeux du cirque, pas toujours très saine, où la fierté, le manque de discernement et l'égocentrisme mettent trop souvent en porte à faux toutes les valeurs éducatives et la noblesse de la pratique sportive en elle même. Bon, déjà, si notre génie-imbécile avait décrété qu'on remettrai une médaille d'or au premier, une d'argent au second et une de bronze à tous les autres participants... Tous les enfants du monde sportif auraient été heureux en toute occasion ! On aurait pas cette symbolique de triomphe des médaillés et de mort des autres.

 

Pis au lieu de donner des médailles, on devrait distribuer des cakes ! C'est plus commestible. Jean-Noël, par exemple, les médailles il s'en fout... Mais promettez lui une gauffre au chocolat et il pêtera tous les scores ! Sinon on offre des livres, c'est cool aussi les livres...

 

Toujours est-il que le sport est ainsi fait : le troisième qui vient de remporter sa petite finale pour le bronze est toujours plus heureux que le second, pourtant mieux classé, mais qui vient de s'incliner dans la grande finale. La défaite, c'est la honte : faut finir par une victoire... Et le 3ème oublie qu'il n'est même pas vice-champion ! L'envie de briller et la satisfaction de s'imposer sur les autres l'emporte en tout cas sur le plaisir de se voir progresser...

 

Challenge-64.jpgLe Challenge 64 : une compétition qui était gérée par un génie (mouais bon ok, juste par un imbécile)... et où tous les enfants gagnaient quelque chose !

 

Pour moi, le sport c'est la compétition contre soi-même et avec ses adversaires. Ceux-ci sont de bons repères pour se construire... Et adversaire ne veut pas dire ennemi, mais plutôt partenaire de jeu. Jeune, j'ai toujours été pote avec mes opposants. Je suis donc assez perplexe quand j'entend certains discours... En général celui qui est moins fort que soi est trop sympa, celui qui nous domine est un prétentieux. On aimerai presque qu'il se blesse pour ne plus voir sa tronche (et accessoirement devenir calife à la place du calife !).

 

Il faut garder à l'esprit qu'une quatrième place sur une centaine de compétiteurs est plus intéressante qu'une médaille sur 3 pimpoys ! En Natation, il y a un truc qui compte beaucoup pour nous, entraîneurs, c'est le nombre de points rapportés par une performance. Elle se réfère en effet à une grille de cotation des temps... Encore un truc bien pratique pondu par la FFN. A ce petit jeu, on note par exemple qu'aux régionaux, Lulu qui a géré sa course au 100 pap, n'a marqué que 42 points en prenant l'or... Tandis que dans la même catégorie d'âge, Laura ne prends certes que l'argent au 100 brasse, mais est côtée à 515 points : une perf 12 fois plus remarquable !...

 

J'ai classé cet article dans "Opinions" pour la bonne raison que le problème est le même en Natation et en Karaté... Et j'imagine, dans tous les sports. Pour exemple, Laura Strauch-Caroff que sa troisième place (sur 9) à Carcassonne l'an dernier a rendu folle de joie... Quand sa 5ème place en Championnat (sur 63 champions et vice-champions des différentes régions de France) lui aura valu tant de peine... 

 

Le pouvoir d'attraction de la médaille, qui fait briller les yeux de Peïo Inçagarray, et le pousse à se surpasser au 100 pap a le même effet que l'anneau de Gollum (précieux ! Mon précieux!)... Source de motivation, il peut aussi entraîner des dérives pour qui s'y attache trop (précieux ! Mon précieux!). Tellement précieux, que certains pays  finissent par confondre entrainement et torture. Pour fabriquer des champions on n'hésite pas à faire chialler des gamins, comme sur l'image ci-dessous, avec le conditionnement des futurs gymnastes chinoises... Alors certes, elles seront peut-être un jour Championnes Olympiques. Mais à quel prix ? Et que dire de tous ceux qui auront morflés toute leur jeunesse pour rien ? Perso j'aurais tendance à dire qu'aucun résultat, quel qu'il soit, ne mérite pas de faire couler des larme d'enfants... Je préfère 100 fois entendre les rires idiots d'Aline, Lisa, Elise et Laura !

 

Entrainement

 

Nous autres, les coachs du conseil Jedi, sommes là pour veiller à ce que les padawans ne tombent pas dans le côté obscur de la breloque. Nous entraînons les jeunes pour qu'ils aient toujours en tête la volonté de s'améliorer, sportivement, et si possible, humainement... "Devenez meilleurs, vous rendrez le monde meilleur..." Ludwig Wittgenstein. Ouais, ça fait tout de suite vachement plus crédible quand on met des citations... Nous aspirons à donner à nos élèves le goût des choses à apprendre. L'envie d'aller plus loin avec leurs camarades, sans arrière pensée communiste...

 

Je ne fixerai donc, par exemple, qu'un seul objectif en karaté cette saison : faire au moins une médaille nationale (précieux ! Mon précieux!). Ce serait la dixième saison consécutive que mes élèves monteraient sur les podiums au plus haut niveau (précieux ! Mon précieux!)... A moi la gloire ! A moi le précieux ! Quant à la Natation : l'an prochain on alligne nos jeunes que dans les courses et les compètes que presque personne ne joue. On laisse tomber la FFN et on se remet au Challenge du Béarn ! Ainsi on aura des tonnes de titres et on passerra dans le Miroir ! Je vanterai mes clubs sur mon blog, chiffres à l'appuis : médailles en pagailles ! A moi la gloire ! Précieux... précieux... à moi, moi, moi... à moi le précieux...

 

Plaisir.jpgEn tout cas, en voilà au moins un qui a tout compris !... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog perso de René Castel - Educateur Entraîneur Sportif en Natation et Karaté. Humour, opinions et autres digressions...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories