Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 10:00

Dans un précédent article, je vous parlais de l'évolution de la littérature vers la dématérialisation, ainsi que des problèmes liés à ce passage (voir ICI). La Bande Dessinée se retrouve tout naturellement dans la même situation : Les sites où l'on peut télécharger gratuitement, en toute illégalité, des versions "pdf" ou "cbr" des dernières Bds à la mode sont légion... Mais je trouve que l'offre légale n'est pas aussi à la rue que ce qui se fait pour les "livres sans images"... Ici, une Bd numérique récente se trouve à 6 euros, soit la moitié du prix de la version papier. Cette dernière présente l'avantage de l'objet mais la version téléchargeable ne pose pas de problème de sotckage et permet de zoomer autant que faire ce peu sur le moindre détail d'une planche... Perso j'adhère.

 

De nombreuses applications offrent des avantages intéressants. BdBuzz, dont l'interface est en photo dans le présent article, vous propose par exemple chaque semaine un album gratuit... En toute légalité. Je l'utilise depuis quelques semaines, j'ai eu droit à un "Spirou et Fantasio", un "Thorgal", un "Vie de merde"... L'offre est donc particulièrement éclectique et de qualité. Elle permet surtout de découvrir des séries. C'est d'ailleurs le principe de cette application qui propose des critiques, des articles et offre la possibilité de télécharger les premières pages de tout son catalogue gratuitement, histoire de voir un peu mieux le style d'une Bd dont la couv' ou le titre nous accroche. Un peu comme on feuillette un album dans une librairie quoi... 

 

Autre application sympa : Iznéo Bd. Tout comme dans BdBuzz, on peut télécharger les premières pages avant d'acheter les oeuvres, toujours à 5,99 Euros pour les dernières nouveautés. Il est également possible de s'abonner : pour 10 euros par mois vous aurez accès à 15 Bandes Dessinnées, chacune louée pour 11 jours à compter de la date de téléchargement. Moins de 70 centimes pour une Bd, voilà une offre alléchante... Sauf que le catalogue des locations est beaucoup plus limité que l'offre à l'achat. En gros, on a pas les nouveautés, on a parfois droit aux premiers volumes d'une série et pas aux dernier... Au final, aussi prometteur que décevant !

 

Ave Comics propose un peu la même chose que les précédentes applications. Lecture d'extraits, achat à moins de 6 euros. Son lecteur propose un système de visualisation qui zoome sur les différentes cases d'une planche et défile intelligement. Très appréciable sur Ipod ou Iphone, c'est par contre nettement moins bien adapté à l'Ipad...

 

Vous l'aurez compris, ma préférence entre les 3 principales plateformes va à BdBuzz (à récupérer Ici)... En ce qui concerne la lecture des Rar, Cbr, Pdf et autres Bédés récupérées à droite et à gauche j'utilise et vous conseil "Comic". Simple et pratique, 1,79 Euros ICI...

 

bDbUZZ.PNG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lurbeltz 28/02/2013 19:41


J'avais un ibook avant qui avait une odeur chimique vraiment très suspecte. Rien à voir avec l'odeur de ma guitare. Une odeur de vernis qu'elle a toujours gardé. Je la gratte toujours, c'est
toujours le même plaisir sensuel 15 ans après de lui renifler le trou... Il n'y a qu'un trou dans une guitare... C'est toujours le même plaisir que de la prendre entre mes bras et de jouer avec
ses cordes sensibles.

Runs 28/02/2013 18:27


J'avais pas remarqué que mon Ipad émetait du CO2 lol

Lurbeltz 28/02/2013 16:40


A ce sujet, je peux te filer des chiffres j'ai justement ça sous la main dans le dernier numéro de L'écologiste : "Une étude du cabinet Carbone 4 qui a fait le bilan des livres diffusés par
Hachette : pour environ un kilo de CO2 émis par un livre, il en faut 240 kg pour une liseuse électronique. Sachant que celle-ci est périmée en trois ans, il faudrait donc lire plus de 80 livres
en papier par an pour qu'une liseuse soit moins émettrice de CO2 que le livre papier." Lire le livre L'empire numérique Editions de l'Echappée.

Runs 28/02/2013 16:33


Je déteste également lire sur ordi. Sur Ipad, c'est autre chose !


Sûr qu'il y a pléthore de bds, de bouquins, de cds, de jeux vidéos... Mais on reste libre de choisir ses loisirs. Un max de culture à portée de la main, c'est pas si mal.


Nos enfants ont plus que nous, comme nous avons eu plus que nos parents et qu'ils avaient plus que nos grands parents. Mais c'est un peu pour ça qu'on se bat non ? Mieux vaut faire partie de la
classe paysane aujourd'hui, même si c'est pas tous les jours Bysance, que d'être Serf au Moyen-âge.


Pour le reste j'ai un peu de mal à voir où est le problème écologique avec la dématérialisation. Pas de support physique, c'est pas de pollution...


Après j'ai bien conscience que ma vision est celle d'un gros Geek ;-)

Lurbeltz 28/02/2013 10:53


Je ne suis pas du tout opposé à tout ça. Par contre, je me rends compte d'une chose. Nos grand-parents, ils devaient avoir 1 livre par an. Il n'avaient pas la télé, pas la radio, pas le
téléphone, pas l'ordi quand ils étaient gamins. Nos grands-parents ils avaient la radio, la télé (avec 1 chaîne) mon père étaient abonné au journal de Tintin, il avait un Tintin à la Noël, il n'y
avait toujours pas internet et le téléphone n'était pas encore ce truc qu'on a collé à l'oreille. Ma génération a eu la télé 3 - 4 chaînes, j'ai une blibli remplie de BD et de bouquins, j'ai eu
le walkman, la radio, j'allais régulièrement au cinéma, c'était le début de la playstation. Mais aujourd'hui les enfants, ils ont je ne sais combien de chaînes + chaînes satellites, internet, les
jeux en réseau, le baladeur mp3, la play, la wii, le portable, l'ipad, facebook, tweeter, la 4G qui arrive et les bouquins, je me demande s'ils n'en n'ont pas un peu rien à foutre... Bon en bref,
je crois que nous sommes confronté aujourd'hui à une multiplication des outils de toutes sortes et que ce soit les parents ou les enfants, nous devrons résister à toutes ces sollicitations. Je
crois que c'est notre problème aujourd'hui. Pour les besoins de l'économie et de l'industrie, on créait une multitude d'objets de toutes sortes, mais nous ne sommes pas en capacité de poser les
limites. Ceci pose surtout un problème écologique évident mais aussi la question de l'autolimitation. Comment faire pour que ce soit nous qui choisissons et pas l'industrie qui choisit pour nous.
c'est pas nouveau comme problème, puisque la bagnole par exemple, est l'outil technologique que nous n'avons pas pu contrôler et qui est à l'origine du système économique dans lequel nous vivons.
Le portable, c'était sympa dans Star Trek mais aujourd'hui de lourds soupçons pèsent sur le problèmes des ondes électromagnétiques. Nous ne sommes plus dans la science fiction et la réalité nous
colle à de vrais problèmes.


Personnellement, je déteste lire à l'ordi. J'aime les livres. Je n'ai pas de portable et j'essaye actuellement de résister au progrès que l'on veut rendre obligatoire. Mais est-ce vraiment du
progrès, ou bien est-ce de la technologie qu'on veut nous faire avaler pour des besoins de croissance, de compétitivité ? Qui décide de ce que nous avons besoin ou pas ? Nous ou les industriels ?


Notre planète va-t-elle supporter tout ça et nos cerveaux et nos corps vont-ils parvenir à faire le tri et garder le contrôle... Franchement, je n'en suis pas conviancu.

Présentation

  • : Blog perso de René Castel - Educateur Entraîneur Sportif en Natation et Karaté. Humour, opinions et autres digressions...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories