Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 11:09
  1. On ne pratique pas le karaté uniquement pour son propre bénéfice: il peut être utilisé pour se protéger ou protéger sa famille ou son maître. Il n'est pas conçu pour être utilisé contre un seul assaillant mais comme une manière d'éviter un combat dans l'éventualité d'une rencontre malencontreuse avec un bandit ou une personne mal intentionnée.
  2. Le but du karaté est de rendre les muscles et les os durs comme le roc et d'utiliser les mains et les jambes comme des lances. Si les élèves commençaient à pratiquer le To-te ('Main de Chine') à l'école primaire, ils deviendraient de bonnes recrues militaires. Rappelez-vous de ces mots prononcés par le Duc de Wellington après sa victoire sur Napoléon: "Notre victoire d'aujourd'hui s'est faite dès nos cours d'école."
  3. Le karaté ne s'apprend pas rapidement. Comme un taureau se déplaçant avec lenteur, il réussit à parcourir des milliers de kilomètres. Celui qui s'entraîne chaque jour avec assiduité pendant 3 à 4 années arrivera à comprendre le karaté. Ceux qui s'entraînent de cette manière découvriront le karaté.
  4. En karaté, l'entraînement des mains et des pieds est primordial. L'entraînement au makiwara (ou poteau de frappe) doit être approfondi. Pour ce faire, relâchez les épaules, ouvrez les poumons, retenez votre force, agrippez le sol avec vos pieds et descendez votre énergie vers votre abdomen inférieur (hara). Pratiquez en utilisant chaque bras cent à deux cents fois par jour.
  5. Quand on pratique les positions de To Te, il faut s'assurer de garder le dos droit, les épaules basses, mettre la force dans les jambes, assurer une position ferme et abaissez son énergie dans l'abdomen.
  6. Entraînez vous à ces techniques de manière répétée en en dispensant l'usage par la parole. Apprenez-en bien les applications et la manière et le moment de les appliquer quand c'est nécessaire. Pénétrez la défense, contrez, relâchez est la règle du torite (lâcher la main).
  7. Vous devez décider si le karaté est pour votre santé ou pour vous aider dans votre devoir.
  8. Quand vous vous entraînez, faites-le comme si vous étiez sur le champ de bataille. Votre regard doit être assuré, les épaules relâchées et le corps se durcir. Il faut toujours s'entraîner avec intensité et concentration (zanshin); ce faisant, vous serez naturellement prêt.
  9. Il ne faut pas se sur-entraîner, cela provoquerait une perte d'énergie du bas-ventre et endommagerait votre corps. Votre visage et vos yeux rougiront. Entraînez-vous de manière avisée.
  10. Dans le passé, les maîtres de karaté ont vécu vieux. Le karaté aide à développer les os et les muscles. Il aide à la digestion et à la circulation. Si le karaté était introduit dès l'école primaire (élémentaire) dans le programme scolaire, il produirait nombre d'hommes capables de vaincre dix assaillants. J'affirme avec conviction qu'on peut y arriver en enseignant le karaté à tous les élèves de l'école d'instituteurs d'Okinawa. Dès lors, ils pourront ensuite enseigner ce qu'ils auront appris après avoir obtenu leur diplôme. Je crois que ce serait un grand bénéfice pour notre nation et notre armée. J'espère que vous considèrerez ma suggestion avec la plus grande attention.
Anko Itosu, Octobre 1908

Précepte 1 : Le Karaté n'est pas fait pour servir, la célèbre phrase de Gishin funakoshi lui vient donc de son professeur. Précepte 2 : Le Karaté est un Art Martial. Précepte 3 : le travail du karaté commence vraiment au bout de 3 ou 4 ans. Précepte 7 : Tout est là car il résume un peu les autres préceptes : Il faut savoir si on fait du karaté pour améliorer sa santé (auquel cas il faut éviter le burnout (précepte 9) ou s'entraîner pour être efficace dans le sens de servir quelqu'un au combat (et non pas son propre égo... On précisera donc qu'à cette époque, il n'y avait pas de compétition).

En écho à l'un de mes précédents articles, je dirais donc que ça fait plus de 100 ans que l'on sait que le Karaté n'est pas une voie rapide vers l'efficacité. Avant, on avait coutume de dire que le karaté commençait vraiment à partir de la ceinture noire. Avec l'évolution, je dirais que désormais, il commence au deuxième dan (et encore, pour certains seulement). A partir de là, il permet à ceux qui s'en donnent les moyens de devenir redoudables. Encore faut-il qu'ils orientent leur travail en ce sens.
Repost 0
Published by Runs - dans Karaté
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:00

Note : Cet article a fait polémique sur le Site de l'Adams. Il ne reflète pas l'avis de la majorité et a donc été déplacé ici, sur mon blog perso. Je ne l'ai pas pour autant supprimé car c'est justement parce qu'il a fait réfléchir et réagir pas mal de monde qu'il me paraît intéressant !

 

Dans un précédent article (ICI), j’expliquais qu'en karaté, le travail de compétition était au 3/4 une perte de temps en regard de l'Art Martial... Combien de compétiteurs sont de vrais combattants ? Capables de monter sur un ring en MMA ? La question que je pose aujourd'hui repose sur l'Art Martial. Car il ne faut pas forcément assimiler mon propos à celui d'un défenseur du Karaté "traditionnel".

 

D'abord, petite parenthèse, "Traditionnel"... C'est un bien grand mot pour une forme d'Art Martial qui remonte tout juste à 100 ans ! Une tradition, pour moi, c'est quelque chose qui se transmet de façon immuable depuis de nombreuses générations... Et je considère donc le Karaté comme une forme moderne issue, certes, d'une pratique traditionnelle (l'Okinawa-Té). Fin de la parenthèse.

 

Pour en revenir à mon propos, si je ne considère pas la compétition comme très utile dans la recherche d'efficacité (dans une optique de self-défense) je ne pense pas non plus que notre sacro-saint Art Martial vaille beaucoup mieux... Parce que vous pensez vraiment que bouffer des allers-retours et des allers-retours de shutos-ukés en kokutsu ça servira le jour où il faudra bloquer un bon vieux crochet de cow-boy ? Et le Ippon-Kumité... Vous en voyez beaucoup des agresseurs qui vous attaquent en annonçant la couleur et en tirant hikité ? Et le Kata ? Ces bunkaïs plus ou moins tirés par les cheveux qu'on passe des heures à chercher et qu'il sera, dans 90% des cas et pour 99% des karatékas, impossible de restituer dans un combat réel ? Alors on passe des heures à développer la puissance de son Gedan-Baraï tandis que la probabilité qu'on nous agresse avec un Mae-Geri chudan est pour ainsi dire nulle.

 

Je l'affirme donc, après 30 années de pratique : 70% du travail en Karaté est du point de vue de l'efficacité en cas d'agression pour ainsi dire "inutile". Même si, au milieu de tous ces outils, mon niveau de combattant a fini par augmenter, j'aurais avancé bien plus vite en travaillant d'autres sports, plus orientés vers l'efficacité au combat...

 

...Mais vous savez quoi ? Ce n'est pas un problème. Tout simplement parce que j'en ai bien conscience. Voilà la raison pour laquelle je met des guillements à "inutile" !

 

Car en fin de compte, c'est avec un plaisir chaque fois renouvelé que j'ai assimilé chaque nouveau kata. Gymnastique rythmique à l'esthétique toute particulière, sport de coordination, de latéralisation et d'opposition peut-être plus que de combat... Moyen de développement personnel, système d'apprentissage planifié, stratifié, à plusieurs niveaux d'interprétation... C'est pas parce qu'une chose est presque inutile au combat qu'elle est inutile à l'individu. La beauté ne sert pas le combat mais j'aime à croire qu'elle est plus importante que lui. Et j'affirme également que l'on peut tout à fait travailler de façon efficace en synthétisant les outils... Quelques idées à garder du travail de compétition, quelques idées à garder du travail traditionnel, quelques idées à développer soi-même. Comme le disait je ne sais plus qui, ce n'est pas tant l'art qui est efficace (ou pas) que la personne qui le pratique...

 

Maintenant, prétendre que le karaté est un chemin aussi évident qu'un autre pour arriver à une certaine maîtrise du combat libre, c'est mentir. Dire que du coup, il en devient inutile, c'est se tromper.

 

http://img.over-blog-kiwi.com/1/15/62/99/20141020/ob_ec15b8_kata.jpg

Repost 0
Published by Runs - dans Karaté
commenter cet article

Présentation

  • : Blog perso de René Castel - Educateur Entraîneur Sportif en Natation et Karaté. Humour, opinions et autres digressions...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories